Accueil :: Articles de Presse :: Phil vu par :: Liens :: Bonus

<< retour page presse

article de presse, phil umbdenstock
Photo: Michel Petry / DNA

Un abécédaire inspiré par une actualité trépidante...

Phil Umbdenstock présente le deuxième tome de ses Dessins d’humour pas drôle. Un abécédaire inspiré par une actualité trépidante, d’un dessinateur de presse toujours engagé.

Phil invité dans toute la France ne pourrait rater le rendez-vous colmarien : c’est sa région et c’est au salon du Livre qu’il rencontre les lecteurs des Dernières Nouvelles d’Alsace, journal pour lequel il commente l’actualité de son crayon acéré ou amusé, à longueur d’année, dans différentes rubriques.

Mais depuis deux ans, il n’a plus son stand en propre et estime ne pas avoir eu d’explication claire sur le sujet de la part des organisateurs. Ces derniers appliquent désormais la règle suivante : les auteurs ne vendent pas en direct. Or, regrette-t-il, « mon éditeur est d’accord ». Les Petites Vagues l’accueille en tout cas sur leur stand dans le hall 3. L’an passé, il était aussi sur le stand de l’association Espoir, avec qui il collabore régulièrement.

Chez les Petites Vagues, il dédicacera Dessin d’humour pas drôle, tome I et II, ainsi que On Perd Noël — même éditeur.

60 dessins et caricatures sur l’actualité

Le tome II de Dessin d’humour pas drôle vient juste de sortir. « Je n’ai pas trouvé mieux pour le titre, je l’ai gardé », fait-il mine de s’excuser.

Au bout de quelques années, les dessins se sont empilés sur sa table de travail. Le moteur de Phil, c’est l’actualité, « il y a beaucoup de dessins qui passent vite, d’autres sujets durent. Les dessins que je faisais il y a vingt ans sur l’exclusion sont toujours d’actualité. »

Il en a retenu 60 «publiables », précise-t-il, et les a rangés dans un certain ordre, sur le principe de l’abécédaire. Il admet : « Parfois c’est un peu tiré par les cheveux. » D’autant que les définitions ont été écrites par Christian Décamps, le poète et leader du groupe Ange, friand de jeux de mots absurdes, et Jean Hueber, du Théâtre des Monts mulhousien.

Le style change, de la caricature aux représentations symboliques. Le trait mordant peut laisser place à de sensibles dessins, souvent lorsqu’il s’agit de représenter femmes et enfants fragilisés, de regarder les grands bouleversements du monde, la Côte d’Ivoire ou la Tunisie récemment.

A « B », burqa a inspiré Phil qui livre trois dessins que l’on ne dévoilera pas. A « D », on peut trouver DSK : un bon challenge pour les dessinateurs tant le sujet semble facile. Les idées évidentes, forcément vulgaires, viennent dans la première demi-heure, après il faut élaguer, trouver un autre angle pour être plus pertinent, dit-il.

D’autres dessins ont heurté. Ainsi de sa représentation de la pédophilie dans l’Eglise, où le stigmate d’un Christ en croix renvoie au stigmate d’un enfant de cœur, de dos, dont l’aube est ensanglantée. Du noir et blanc, avec deux taches rouge qui ont choqué : « Je n’ai pas dessiné ça pour faire rire, mais parce que c’est une réalité, je n’invente rien. Dans l’attaque, souvent les gens se trompent. On a reproché aux dessinateurs de Charlie Hebdo d’être provocateurs plutôt que de condamner les plastiqueurs », dit-il encore. Phil a déjà fait l’objet d’insultes, mais pas de menaces : « Les insultes prouvent que tu as tapé juste », philosophe-t-il. Et de continuer, avec cette compilation, de gratter là où ça fait mal, de chatouiller là où ça fait rire.

Phil sera au salon du livre les 26 et 27 novembre sur le stand des Petites Vagues édition, hall 3 du parc des expositions.

par Myriam Ait-Sidhoum, DNA publié le 24/11/2011


Phil UMBDENSTOCK - 6,rue de Gunsbach 68230 WIHR-AU-VAL (France) Tél : 03 89 71 17 73
Création du site Internet : Tawan ARUN